RETOUR À L'ACCUEIL ET AU MENU

LES VILLAGES DE MEMRAMCOOK

   C’est le 8 mai 1995 que le fusionnement de plusieurs petits villages et districts de service locaux donna naissance au Village de Memramcook. Ces petits villages étaient situés principalement des deux côtés de la rivière Memramcook et du côté est du cours inférieur de la rivière Petitcodiac.
  Au cours des années, depuis le retour des Acadiens à Memrmamcook après le Grand Dérangement, les diverses régions du grand Memramcook furent connues sous différents noms.

Les concessionnaires anglais avant 1784

  Quelques années après le Grand Dérangement, le gouvernement d’Halifax commence alors à octroyer en concessions les anciennes terres des Acadiens. On les donne aux soldats, surtout les officiers, aux marchands, aux dignitaires, aux fonctionnaires, aux amis des autorités d’Halifax et à toutes autres personnes privilégiées, avec la condition que le concessionnaire y établissent des colons (protestants) et qu’il y améliore les terres sinon il en serait déshérité.
  Deux de ces personnes qui nous intéressent particulièrement et qui obtinrent alors des concessions furent Joseph Goreham et Joseph Frederick Wallet DesBarres, tous deux militaires. La concession qui touche Memramcook de plus près est celle qui fut accordée à Joseph Goreham en 1765 et qui se situe entre les rivières Memramcook et Petitcodiac.
  Une concession située au nord de celle mentionnée plus haut est accordée à ce même Joseph Goreham, conjointement avec Watmough et Crosby.
  À la même époque, le gouvernement anglais permet aux Acadiens emprisonnés dans les forts de s'en aller, et vers 1766 une dizaine de familles du fort Beauséjour s’installent dans la concession de Goreham où ils ne sont pas dérangés pendant plusieurs annéese. Quelques années plus tard, d'autres Acadiens les suivent et s'établissent dans la même concession. Installés sur les terres de Goreham, les Acadiens ne voient jamais ce dernier et continuent d’y vivre relativement en paix, sans avoir à payer de rentes, jusqu'à ce qu’en 1775, ils apprennent que Joseph DesBarres vient d’acheter la concession de 20 000 acres de Goreham, celle de 10 000 acres que Goreham appartient conjointement avec Watmough et Crosby, et celle de 10 000 acres anciennement accordée à Wright au nord du Ruisseau-des-Renards.

L'arrivée de DesBarres

  Pendant 18 ans les habitants de La Pointe, l’ancienne comcession de Goreham, n’ont pas à payer de rente, mais les choses changent en 1784 alors que les agents de DesBarres exigent ces habitants à s’engager dans deux sortes de contrat : des terrains de 200 acres sur la Petitcodiac et des terrains de 100 acres sur la Memramcook. Un total de 43 familles de Memramcook signent une entente et deviennent métayers de DesBarres dans la concession d'en Bas.
  Du côté est de la rivière Memramcook, une concession avait été accodée conjointemnt à Bulkeley, Wright et Skeene. Un événement important marque l’année 1784 alors que la province du Nouveau-Brunswick est née et que le gouvernement du Nouveau-Brunswick passe une loi qui spécifie que tout propriétaire de terres sous l’ancien régime britannique doit réenregistrer ses terres, faute de quoi il y aura déshérence de ses propriétés. Suite à cette nouvelle loi, quelques propriétaires perdent leur concession y compris Bulkeley, du côté est de la rivière Memramcook. Les Acadiens de ce côté de la rivière, y compris la région connue comme la Pointe-à-l'Ours, sont donc libres de faire des demandes de concession et de s’acheter des terres du gouvernement.

Les villages de La Pointe sous DesBarres

  Les Acadiens établis du côté ouest de la rivière Memramcook étaient regroupés en trois localités que les DesBarres identifiaient comme Lower Village, Middle Village et Upper Village. Le Lower Village correspondait aux futurs villages de Taylor Village et de l’Anse-aux-Cormier; Le Middle Village était connu par les Acadiens comme le Village-des-Piau et plus tard comme le village de Saint-Joseph; Le Upper Village correspondait au Village des Leplate qui englobait le bas des futurs villages de La Montain et de McGinley ainsi que le début du village du Shediac road.
  Quelques années après l’arrivée des Acadiens sur la rive ouest de la rivière Memramcook, d’autres Acadiens s’étaient installés sur la rive est de la rivière Petitcodiac. Ceux-ci, également métayers de DesBarres, étaient établis dans la région de Beaumont, du village des Jospiau et plus au nord dans le région que les DesBarres identifiaient comme le Deuxième Village de la Petitcodiac, région qui comprenait les futures Village des Gautreau et Dover.

Les noms des régions de Memramcook au début du dix-neuvième siècle

  Même si la majorité des Acadiens de Memramcook, en tant que métayers, dépendaient des DesBarres pour leur survivance, ils n’auraient pas nécessairement adopté les noms de lieu de ces derniers pour identifier les différentes régions où ils vivaient. Ils auraient plutôt été influencés par leur curé qui devait faire la distinction des régions de sa paroisse qui s’étendait au delà du Memramcook contemporain.

Par exemple, dans le livre de la fabrique de 1819, maintenu par le curé Isidore Poirier (qui connaissait l’Espagnol), il divise sa paroisse comme suit :

Terme utilisé

Région identifiée

1-Del otro lado del rio

de l’autre côté de la rivière

2- Este lado del rio

de ce côté-ci de la rivière

3- Arriba de la Iglisia

en haut de l’Église

4- Les Gautreaux & Pierre à (Michel)

des Pierre-à-Michel jusqu'à Gautreau Village

5- Les Beaumonds

Beaumont et Boudreau Village

6- Portage de la Gédaïque

Scoudouc

7-Peticodiack

Fox Creek, Saint-Anselme et Dieppe

  Ailleurs dans ce même document, l'abbé Isidore Poirier était plus spécifique et utilisait les termes suivants en se référant au côté ouest de la rivière Memramcook :

Terme utilisé

Région identifiée

1-En haut ou en haut de la rivière

la région du nord correspondant au village des Leplate

2- Tout proche

le village des Piau

3- En bas ou en bas de la rivière

l’Anse-des-Cormier et Taylor Village

4-Ici en bas

la partie sud du futur Saint-Joseph

5-Ici en haut de la rivière

la partie nord du futur Saint-Joseph

  Pour les régions plus éloignées, il utilisait les termes suivants :

Terme utilisé

Région identifiée

1- Du Portage

Scoudouc

2-Petit Pécoudiak et Rivière Peticodiack

de Beaumont à Gautreau Village

3- Grand Peticodiack et Grand Pécoudiack

Fox Creek, Saint-Anselme et Dieppe

Les districts de Memramcook vers la fin du dix-neuvième siècle.

   À mesure que Memramcook se développait et que la population augmentait, les différentes régions se voyaient subdivisées en de plus petits villages. On peut rattacher l’origine des noms de ces villages aux paroisses civile et religieuse de la région de Memramcook.
   Dans le secteur publique, on remarque que le gouvernement divisait les régions en districts. Par exemple, après l’entrée en vigueur de la loi scolaire en 1871, la paroisse civile de Dorchester fut divisée en 28 districts scolaires dont 18 étaient des régions majoritairement acadiennes-françaises à l’intérieur de la paroisse religieuse de Memramcook.
   Au début, ces districts étaient identifiés simplement par un numéro ou par un numéro accompagné du nom de la paroisse civile ‒ par exemple, nº10, Dorchester en parlant du district de McGinley. Avec les années, on commença à inclure le nom du village avec le numéro du district scolaire. Les rapports annuels des écoles par les inspecteurs nous permettent de relever les différents noms des villages de Memramcook à l’époque.
   On sait que l’étendue de la paroisse religieuse de Memramcook était également divisée en districts pour lesquels les résidents élisaient un syndic pour les représenter à la fabrique. Il arrivait assez souvent d’identifier le district en spécifiant seulement le nom du syndic qui le représentait.
La plupart des noms de ces districts passèrent à l’histoire pour éventuellement devenir les noms des villages contemporains de Memramcook.
   Le livre des annonces de la paroisse Saint-Thomas de Memramcook nous permet d'y retirer les différents noms des districts que la fabrique et le curé utilisaient. En particulier, voici comment on divisait la paroisse en différents districts lors des années 1886 et 1889. On démontre également, lorsqu'il y a lieu et comme il paraît dans les rapports d'école, le numéro du district scolaire qui correspondait aux districts de la paroisse Saint-Thomas.

1886

1889

Sur la Petitcodiac

District scolaire

Village des Gautreau

Les Gautreau

Pré-d’en-Haut

Pré-d’en-Haut

nº17 Dorchester

Village Belliveau

Village-des-Belliveau

nº16 Dorchester

Pierre-à-Michel

Pierre-à-Michel

Petit Cap

Petit Cap

nº24 Dorchester

Cap Beaumont

Cap Beaumont

nº15 Dorchester

Côté ouest de la Memramcook

Village du Cove

Le Cove

nº23 Dorchester

Village-de-l’Église

Village-de-l’Église

nº13 Dorchester

La Montagne

La Montagne

nº12 La Montain

Chemin de Shédiac

Chemin de Shédiac

nº11 Dorchester

Coin McGinley

nº10 McGinley

La Hêtrière

La Hêtrière

nº27 Dorchester

Dover

Dover

nº19 Dorchester

Côté est de la Memramcook

Haut-du-Ruisseau

Haut-du-Ruisseau

Sud-de-la-rivière

Sud-de-la-rivière

nº5½ Dorchester

Le Lac

Le Lac

nº6 Dorchester

Le Bord de l’eau

Le Bord de l’eau

Petit Corner

Corner

nº8 Dorchester

Haut-de-la-rivière

Haut-de-la-rivière

nº25 Upper Memramcook

Village des Vienneau

Dungiven

Village du Bois (Haut)

Haut du Village du Bois

nº26 Dorchester

Village du Bois (Bas)

Bas du Village du Bois

nº7 Lower Bonhomme

  On remarque qu’à la paroisse Saint-Thomas, il y avait parfois des variations dans la manière qu’on identifiait les districts. Comme on verra plus tard, le village de McGinley était parfois considéré comme faisant partie de La Hêtrière. Du côté est de la rivière Memramcook, la région entre le Bas-de-la-rivière et le Haut-de-la-rivière était divisé en trois : le Lac, le Bord de l’eau et le Petit Corner. Le Petit Corner correspondant au Coin de Memramcook, le Bord de l’eau aurait donc été la région centrale de College Bridge faisant face à l’église Saint-Thomas. On verra que plus tard ces trois régions étaient parfois regroupées dans un district nommé Rivière milieu.
  On sait que le village des Vienneau était situé au nord puisque le syndic de ce village représentait également le Haut-de-la-rivière. Dungiven se trouvait également au nord dans la direction de Scoudouc, sans doute la région de Calhoun.

Les districts civils et religieux de Memramcook au début du vingtième siècle.

   Au début du vingtième siècle, la plupart des noms de district du secteur religieux et du secteur civil se ressemblent ou sont les mêmes.
   Avec quelques exceptions, les villages de la Petitcodiac ont déjà ancré leurs noms dans l’histoire. Dans le secteur religieux, on continue de parler du village du Cap et des Pierre-à-Michel mais ces noms ne paraissent pas parmi les districts scolaires de la région. Le nom des Pierre-à-Michel continue d’être utilisé mais parfois on parle des deux villages des Pierre-à-Michel ou des deux villages des Belliveau, interchangeant l’un pour l’autre. Le nom de Boudreau Village apparaît parfois dans le domaine religieux tandis que ce même nom consiste en le district scolaire nº24.
   Le secteur religieux décrit la région proche de l’église comme le Village-de-l’Église tandis que le système scolaire identifie le district nº13 comme le district de la chapelle. Éventuellement cette région devient le village St-Joseph.
   À Memramcook-ouest, dans le domaine religieux, on réfère parfois au village de McGinley comme tel et parfois on l’identifie comme La Hêtrière Bas, le village de La Hêtrière prenant alors la désignation de La Hêtrière Haut. Le système scolaire réfère parfois à ces deux districts comme étant Memramcook-ouest et éventuellement les identifie comme La Hêtrière et McGinley.
   Du côté est de la rivière Memramcook, le secteur religieux aime encore de diviser cette région en trois parties : Rivière Bas, Rivière Milieu et Rivière Haut. Rivière Bas correspond à la partie sud du College Bridge moderne dont le nom commence à être utilisé de plus en plus. Rivière Milieu engloberait la région du nord de College Bridge, du Lac et du Coin de Memramcook, celui-ci parfois simplement dénoté comme Memramcook. Rivière Haut engloberait le Gayton contemporain et plus tard le village des Vienneau. Le système scolaire est beaucoup plus précis en divisant le côté est de la rivière en quatre districts : College Bridge, Le Lac, Memramcook et Gayton’s (parfois nommé Upper Memramcook).
   Dans le secteur religieux, la désignation de Village du Bois est plus ou moins disparue et on réfère aux deux régions de Lourdes-sud et Lourdes-nord et parfois à Memramcook-est. Les deux districts scolaires de la même région sont connues, jusqu’en 1899, comme Lower Bonhomme et Upper Bonhomme alors que la désignation du Village-du-Bonhomme-Gould disparaît et on s’entend sur la désignation de Lourdes. Memramcook-est est également utilisé en se référant à ces districts scolaires.

  On peut voir ci-dessous les différentes désignations qui paraissent dans divers documents de l'époque.

1902-1905

1917-1918

Districts scolaires

Beaumont

Beaumont

nº15 Beaumont

Le Cap

Le Cap

nº24 Boudreau Village

Belliveau

Belliveau

nº16 Belliveau Village

Pierre à Michel

Pré-d'en-Haut

Pré-d'en-Haut

nº17 Pré-d'en-Haut

Les Gautreau

Les Gautreau

Le Cove

Le Cove

nº23 Cormier's Cove

Village-de-l'Église

Village-de-l'Église

nº13 St Joseph

La Montagne

La Montagne

nº12 La Montagne

La Hêtrière Haut

La Hêtrière Haut

nº27 Upper Memramcook

Hêtrière Bas

Coin McGinley

nº10 Memramcook-Ouest

Chemin de Shédiac

Chemin de Shédiac

nº11 Chemin de Shédiac

Dover

Dover

nº18 Lower Dover

Le ruisseau

Le ruisseau

Rivière Bas

Memramcook (Corner)

Rivière Milieu

nº8 Memramcook

nº6 Le Lac

College Bridge

College Bridge

nº5½ College Bridge

Rivière Haut

Rivière Haut

nº26 Gayton's

Village Vienneau

Village Vienneau

Memramcook-est/Lourdes

Lourdes Nord

nº26 Upper Bonhomme

Memramcook-est/Lourdes

Lourdes Sud

nº7 Lower Bonhomme

 

Les villages de Memramcook à mi-siècle

   Rendu au milieu du vingtième siècle, la population de Memramcook et les autorités civiles et religieuses s’entendent finalement sur les noms des villages de la région. Avec quelques exceptions, on remarque que la délimitation des villages se fait principalement d’après les districts scolaires qui existent à l’époque.
   Du côté est de la rivière Petitcodiac, se trouvent les villages suivants : Beaumont, Boudreau Village, Belliveau Village, Pré-d’en-Haut et Gautreau Village .
   Du côté ouest de la rivière Memrmamcook, on trouve les villages suivants : Taylor Village, Anse-des-Cormier, St-Joseph, La Montain, McGinley, Chemin de Shédiac, La Hêtrière et le Petit Dover.
   Les villages suivants se situent du côté est de la rivière Memramcook : Ruisseau des Breau, College Bridge, Le Lac, le Coin de Memramcook, Gayton et Lourdes (Memramcook-est).

   On peut voir ces village superposés sur une carte contemporaine ci-dessous.

Vue partielle du Village de Memramcook en septembre 2006

Village de Memramcook